Zoom sur…

 

Les couleurs Pantone

Contrairement à la quadrichromie, qui est un mélange optique de la couleur, le Pantone est un mélange physique de couleur, c'est-à-dire que les encres sont mélangées par le pressier avant d'imprimer. Le système Pantone s'est donc appuyé non pas sur quatre mais sur quatorze couleurs primaires. Le nuancier Pantone, que les imprimeurs appellent aussi « pantonier » et qui ne comprend pas moins de huit cents teintes, donne en fait les proportions de chacune de ces quatorze teintes de base.

Les teintes Pantone sont des couleurs normalisées et référencées dans un échantillonnage appelé nuancier ou « pantonier ». Elles sont principalement utilisées en imprimerie car le spectre CMJN ne permet pas d'obtenir toutes les teintes. Aussi, il convient souvent d'adjoindre à l'impression une cinquième voire une sixième teinte (ou plus) dite solide.

Elles relèvent de plusieurs gammes :

  • Pantone C (coated), pour le papier couché
  • Pantone U (uncoated), pour le papier non couché
  • Pantone M (matted), pour le papier mat.

L'idée de base du système Pantone est de choisir une couleur d'après les guides, et d'utiliser les nombres correspondants pour obtenir la variante correspondante (par exemple en demandant du « Pantone 655 »). La correspondance entre ordinateurs (qui utilisent le système Rouge Vert Bleu - RVB) et machines d'impression (CMJN) est encore aujourd'hui approximative.

 

(source Wikipedia)